Comment ne pas vouloir tout contrôler pour se sentir mieux ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Il est normal de vouloir contrôler tous les éléments qui constituent notre vie. Cela nous permet d’avoir une forme d’assurance. Cependant, pour atteindre avec passion et bien-être vos objectifs, il est important d’avoir un niveau de contrôle sain. Ce qui implique donc d’accepter votre incapacité à pouvoir tout contrôler. En effet, nous éprouvons ce besoin de vouloir tout contrôler parce que notre niveau de confiance en soi est assez bas et que nous avons peur. 

Le besoin de contrôle des choses n’est pas si mauvais en soi, mais quand il devient excessif, vos relations tant personnelles que professionnelles peuvent en être impactées. Il est donc important de ne pas vouloir tout contrôler afin de créer un environnement de paix et d’épanouissement pour votre bien-être.

Les maniaques du contrôle sont, en particulier, des perfectionnistes. Ils ne supportent pas l’erreur, tout doit être fait de façon excellente. Sinon, il ne vaut pas la peine de s’y lancer. C’est le genre de personnes qui sont très souvent susceptibles de procrastiner. Cela est dû à leur manque de confiance. Ils ont peur de s’aventurer vers l’inconnu, car leur égo leur fait croire que tout devrait être sous contrôle. Or, il est quasiment impossible de contrôler certaines situations liées à la santé, aux comportements des autres ou à une panne de voiture. Il est donc important d’apprendre à lâcher prise et à laisser parfois les choses se dérouler naturellement.

Dans cet article, vous découvrirez nos 4 conseils pour vous aider à ne pas vouloir tout contrôler.

Comment ne pas vouloir tout contrôler pour se sentir mieux ?

 

Que signifie ne pas vouloir tout contrôler ?

On entend souvent dire qu’il est préférable d’abandonner quelque chose que nous ne sommes plus en mesure de contrôler, en particulier quand celle-ci nous cause d’autres problèmes. Cependant, pour mieux comprendre la notion de lâcher prise ou de ne pas vouloir tout contrôler, il est nécessaire de comprendre parfaitement la raison pour laquelle nous nous attachons particulièrement aux choses ou aux personnes. 

Lorsque nous nous attachons à une chose, c’est que nous pensons qu’elle est indispensable pour notre bien-être. C’est une forme de fixation mentale et émotionnelle qui peut être, dans une certaine mesure, très toxique à notre épanouissement. En nous attachant aux personnes, aux biens matériels, aux opinions ou aux résultats, nous développons une peur. La peur de les perdre nous pousse à vouloir mettre ces différents éléments sous notre contrôle. 

Il est nécessaire de faire la différence entre la gratification émotionnelle ou le plaisir sensuel et le bonheur. Un grand nombre de discours de la société nous fait comprendre que lorsque nous travaillons pour réaliser ou acquérir des choses qui nous procurent du plaisir, nous serons heureux. 

C’est tout le contraire, le bonheur vient lorsque nous nous libérons de tout ce qui nous fait souffrir et non de la gratification émotionnelle. Ne pas vouloir tout contrôler signifie donc réussir à nous libérer de cette fixation mentale et émotionnelle. Ainsi, nous comprenons que nous ne perdons rien, mais que nous sommes suffisamment confiants afin d’œuvrer pour les choses qui nous permettront d’être heureux.

 

Pourquoi abandonner la volonté de vouloir tout contrôler

Beaucoup de raisons expliquent la difficulté que nous avons à lâcher prise. Les gens ont du mal à lâcher prise parce qu’ils entretiennent une forme de romance avec les choses. Que ce soit pour un livre, une musique, un film, un art ou pour une personne. Nous ressentons un certain attachement pour ces différentes choses. 

Nous avons aussi peur des conséquences qui pourraient suivre si nous venions à perdre quelque chose qui nous est essentiel. C’est la raison pour laquelle nous nous accrochons fortement à cela pour survivre. Nous oublions dans ces situations que les conséquences peuvent ne pas être graves ni insurmontables. Ce qui signifie que nous ne croyons pas en notre capacité. De plus, certains de nos comportements nous empêchent de lâcher prise. Nous avons peut-être déjà développé un comportement qu’il nous est difficile d’abandonner. 

Par ailleurs, notre identité personnelle est aussi une raison qui justifie notre volonté de vouloir tout contrôler. Notre identité personnelle liée à une maison, à nos relations, à nos opinons, souvent politique, ou à d’autres biens matériels projettent une image de notre personnalité. Notre attachement à cette image nous empêche de ne pas vouloir tout contrôler.  

Cependant, rien ne demeure éternellement, et si nous nous attachons excessivement à ces choses, nous serons très vite déçus. Alors, il nous faut lâcher prise ; car cela nous permettra d’être libres, de construire de meilleures relations personnelles ou professionnelles et d’évoluer positivement. 

En ne voulant plus tout contrôler, nous nous libérons de tous les éléments qui sont la cause de nos douleurs et de nos souffrances. Ce qui nous permettra d’avoir des relations saines avec tous ceux qui nous entourent. Dans le cas contraire, nous aurons du mal à avancer dans la vie et dans nos projets. 

 

4 façons d’apprendre à ne pas vouloir tout contrôler

En général, lorsque nous nous accrochons à quelque chose, il nous est difficile de lâcher prise. Nous voulons avoir le contrôle sur chaque aspect de la chose. Et c’est là que nait notre frustration, notre stress et notre anxiété. En effet, nous dépendons entièrement de la réussite ou de l’échec de la chose ou du comportement, s’il s’agit d’une personne. 

Autrement dit, ce n’est plus nous qui contrôlons la situation, mais plutôt la chose ou la personne qui nous contrôle, car notre humeur est liée au résultat produit par celle-ci. Pour être donc totalement libre et pouvoir profiter pleinement de notre vie, il est capital de ne pas vouloir tout contrôler. Voici nos 4 conseils pour apprendre à lâcher prise. Il s’agit de :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Gestion des priorités : 4 clés pour améliorer votre gestion du temps

 

1 – Faire une liste des choses qui vous font peur

Il est important, pour ne pas vouloir tout contrôler, d’identifier et de noter tous les éléments qui vous font peur. Cela vous permettra de les affronter afin de vous en libérer. Beaucoup ont peur que leurs actions influencent le comportement des membres de leur famille ou de leurs amis. Ils ont peur des incertitudes et de l’inconnue et se posent de nombreuses questions sur d’éventuels dangers qui pourraient survenir. 

D’autres agissent par manque de confiance, à cause de l’insécurité ou de la jalousie. Ces éléments les empêchent de prendre des décisions pouvant contribuer à leur bonheur. Pour certains, c’est la peur de commettre des erreurs ou de présenter une mauvaise image devant les autres. De toute façon, faites la liste de vos peurs et ayez à l’esprit que plus vous souhaitez avoir le contrôle sur tout, moins vous serez libre et épanoui. Toutefois, lâcher prise ne signifie pas perdre le contrôle. Perdre le contrôle c’est manquer de boussole, d’orientation.

 

2 – Prendre la décision de changer

Les maniaques du contrôle sont plus susceptibles d’aider d’autres personnes à changer que d’agir pour changer leur propre situation. Cependant, il est indispensable que vous changiez vos habitudes pour être heureux. Vous pouvez simplement mettre par écrit votre décision de changer. 

Faites donc une déclaration dans ce sens et imprimez-la. Ensuite, affichez-la où vous pouvez la voir régulièrement jusqu’à ce qu’elle s’enracine dans votre subconscient. Ainsi, vous observerez de façon naturelle la manifestation d’un nouveau comportement. Ayez confiance en vous et restez positif.  

 

3 – Laisser les choses se faire naturellement

La planification journalière est importante pour atteindre ses objectifs. Toutefois, il n’est d’aucune utilité que votre planification vous procure du stress. Même avec une planification, il est possible que vous n’exécutiez pas toutes les tâches figurant sur la liste des choses à faire. Que cela ne vous stresse donc pas et comprenez qu’avec le temps vous aurez une planification journalière efficace qui contribuera à votre bonheur. 

Laissez donc les choses se dérouler naturellement et ne vous faites pas de soucis pour des imprévus qui viennent bouleverser votre planification. En effet, les imprévus sont hors de votre contrôle et c’est ainsi que va la vie. Avoir une planification est essentiel pour passer une journée productive, mais une planification moins rigide aidera à ne pas vouloir tout contrôler.

 

4 – Abandonnez les petites choses

En tant que maniaque du contrôle, il vous sera difficile de ne plus contrôler tout d’un coup. Vous pouvez aller pas à pas en commençant par abandonner, en premier lieu, les petites choses. Au lieu de mettre de l’ordre dans votre bureau, par exemple, vous pourriez le laisser comme il est. Vous pouvez aussi, de façon spontanée, modifier de temps à autre votre routine quotidienne. 

Cela peut être compliqué au début, mais en vous habituant à le faire, vous serez en mesure de ne plus vouloir tout contrôler. Par exemple à chaque fois que l’envie vous prend de vouloir tout mettre sous votre contrôle, vous pourriez juste chercher à retarder ce besoin de contrôle. Cela vous permettra de vous occuper d’autre chose.

 

Ce qu’il faut retenir pour ne pas vouloir tout contrôler

Le désir d’avoir sa maison tout le temps propre, de contrôler tous les faits et gestes de vos employés crée bien des problèmes de santé. En effet, lorsque tout ne se passe pas comme vous le souhaitez, c’est-à-dire un client qui annule, par exemple, une réunion, votre enfant qui tombe malade, votre téléphone qui s’éteint, etc., le niveau de stress et d’anxiété augmente. Ce qui constitue un élément qui peut vous empêcher de réaliser vos objectifs. 

Cela étant ainsi, lâcher prise de temps en temps vous aidera à être plus épanouis. Ne plus vouloir tout contrôler vient avec l’expérience, et surtout avec le temps. Toutefois, lorsque vous réaliserez les avantages qu’il comporte et le changement que cela apporte à votre bien-être, vous serez plus motivé à lâcher prise.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La matrice Eisenhower : pour mieux gérer ses priorités

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Gestion du Temps

Je vous aide à développer vos compétences en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement mon eBook

« 9 Techniques pour Maitriser Son Temps »