Les 4 principales causes de la procrastination

N'hésitez pas à partager cet article :

Il est normal de reporter, à des moments donnés, ce que l’on a à faire par rapport à un projet, à une situation ou à un engagement. Cependant, se laisser dominer par ces moments de doute peut vous empêcher d’atteindre votre plein potentiel, que ce soit dans votre vie privée ou dans votre vie professionnelle. Différentes raisons expliquent cette attitude, qu’on appelle généralement la procrastination. Il existe de nombreuses causes de la procrastination.

C’est notre maîtrise de soi qui nous permet d’accomplir des choses. Cette maîtrise de soi est soutenue par un facteur essentiel (notre motivation) qui nous permet de progresser dans notre projet ou action. Toutefois, des facteurs démotivants (la peur d’échouer ou l’anxiété) ou gênants (l’épuisement ou retard de récompense) peuvent affecter négativement notre motivation. Ainsi, dès que ces facteurs commencent à dominer notre motivation et notre estime de soi, nous commençons à procrastiner. 

En effet, ces facteurs diminuent l’estime de soi et peuvent conduire à procrastiner sur nos habitudes saines comme faire du sport ou aller chez le dentiste. Pour votre épanouissement personnel et professionnel, il est essentiel de développer des stratégies de façon proactive pour ne plus remettre les choses à plus tard.

La procrastination est une façon de remettre inutilement une action ou une décision à plus tard par peur d’un échec ou des critiques. Si vous avez donc, par exemple, une activité à faire et que vous passez tout votre temps à regarder Netflix, il est alors évident que vous êtes en train de procrastiner. 

Voici donc les 4 principales causes de la procrastination.

Les 4 principales causes de la procrastination

 

1 – La peur de faire des erreurs

La peur de faire des erreurs est l’une des principales causes de la procrastination chez certains types de personnes. Ce sont des types de personnes perfectionnistes qui veulent être excellentes dans tout ce qu’elles font. Cette recherche de l’excellence crée cet état anxieux du fait que ces personnes pourraient commettre des erreurs ou exposer une faiblesse quelconque. Ce qui les amène à remettre à plus tard certains de leurs projets importants.

Les personnes qui ont peur de faire des erreurs développent un état d’esprit fixe selon Carol Dwick, psychologue à l’université de Stanford. En effet, selon la psychologue, ces personnes ne se contentent que de leur savoir-faire ou leur talent. Elles ne fournissent pas d’effort pour développer leurs connaissances, car, pour elles, ce n’est pas nécessaire pour réussir. Ainsi lorsque la réussite n’est pas immédiate, elles se démotivent et laissent tomber leur projet. Elles évitent de s’engager dans certains projets de peur de se tromper et d’avoir l’air coupables.

Donc, pour surmonter ce perfectionnisme, il est important d’opter pour un état d’esprit de croissance. Il s’agit d’un état d’esprit dans lequel les gens croient qu’ils pourront, grâce à un travail acharné et au dévouement, améliorer et développer leurs compétences. Ils comprennent que l’intelligence ou le talent ne sont que le point de départ pour réaliser de grandes choses.

Ce sont des gens qui ne se donnent pas de limites et ont un fort désir d’apprendre de nouvelles choses. Il est donc important de comprendre que lorsque vous faites des erreurs ou que vous échouez dans un projet, cela vous permet d’apprendre pour mieux vous améliorer. Ainsi, avec le temps, vous serez en mesure d’atteindre tous vos objectifs tout en étant encore plus performant.  

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Classement de documents : les 5 meilleurs outils les plus pratiques

2 – Causes de la procrastination : la peur de l’inconnu ou l’évitement

Il est facile, pour beaucoup de personnes, de s’attarder sur des choses moins importantes par peur des exigences ou de l’énergie que leur prendront les tâches plus importantes. Cette peur de l’inconnu ou cet évitement créera un ensemble d’informations erronées que vous alimenterez à chaque fois que vous repoussez la tâche. Dans une étude, menée par des chercheurs de l’université du Michigan sur l’effet de la désinformation, on note que le fait de laisser l’information erronée persister dans l’esprit influence la réflexion de la personne. 

Éviter une tâche du fait que vous la trouvez désagréable ou ennuyeuse n’aura que des conséquences graves plus tard. Il est donc important de vous concentrer pour l’éliminer de votre liste des choses à faire afin de pouvoir vous pencher sur des tâches plus agréables. Ou vous pouvez commencer par les tâches agréables en vue d’avoir la motivation nécessaire pour exécuter celles qui sont ennuyeuses.

L’important est de ne pas perdre votre temps sur des choses inutiles comme regarder des émissions télé, vous distraire sur vos plateformes sociales. En effet, cette peur de l’inconnu ou cet évitement se produit de façon inconsciente. Vous ne vous rendez pas compte exactement que vous êtes en train d’éviter une tâche.

Vous devez donc comprendre les causes de la procrastination afin de savoir comment changer vos habitudes. Une fois que vous êtes conscient que vous évitez une tâche, vous serez en mesure de la planifier aux heures où vous êtes plus efficace et concentré. Dans la mesure où vous vous rendez compte que vous n’êtes pas en mesure de l’accomplir, vous pouvez solliciter l’aide d’une autre personne. 

 

3 – Faible estime de soi 

Une faible estime de soi peut provoquer chez beaucoup de personnes un niveau d’anxiété et de stress plus élevé. C’est donc une des causes de la procrastination. Les personnes avec une faible estime de soi ont tendance à penser à des choses qui les encouragent à reporter leurs actions ou leur décision. Et ce sont ces différentes pensées qui sont la cause de leur procrastination. Elles développent facilement des discours négatifs qui affectent malheureusement leur motivation. Ce qui les empêche d’atteindre tous leurs objectifs. 

Si votre estime de soi diminue, il est normal que vous manquiez de motivation. Selon une étude menée à l’université Carnegie Melon, on note que les gens qui manquent de motivation trouvent que leur travail à peu de valeur. En estimant ainsi votre travail, vous ne trouverez plus d’intérêt à fournir plus d’effort pour ce travail. Cependant, si vous arrivez à comprendre comment ce travail vous aide à atteindre vos objectifs, vous serez enclin à lui donner plus de valeur et à trouver la motivation nécessaire pour fournir plus d’efforts. Pour cela, vous devez croire en votre potentiel et définir des objectifs clairs et réalisables. 

Pour développer la confiance en soi, il vous faut vous entourer des personnes qui dégagent des énergies positives. En effet, les procrastinateurs ont tendance à s’inquiéter de ce que d’autres personnes pensent de leurs actions ou de leur décision. L’avis des personnes extérieures leur permet d’accroître leur motivation. La présence d’un mentor ou d’un coach est donc nécessaire pour les aider à franchir cette barrière. Ce faible niveau d’estime de soi peut aussi s’expliquer, peut-être, par un ancien traumatisme subi dans le passé. C’est pourquoi il est indispensable de consulter un thérapeute pour discuter de la situation.  

 

4 – Concentration difficile

Il existe un lien étroit entre la procrastination et la difficulté de concentration selon les psychologues. Par exemple, il est difficile pour les personnes atteintes de trouble déficitaire de l’attention de commencer un projet. Toutefois, même si elles arrivaient à commencer le projet, elles auraient du mal à établir les priorités, à planifier leurs activités de la journée et surtout à rester sur la bonne voie. 

Il en est de même des personnes qui trouvent une tâche trop complexe. Lorsqu’elles réussissent à commencer le projet, elles réalisent qu’elles ont sous-estimé l’effort et le temps qu’elles devront consacrer pour exécuter le projet. Ainsi, elles préfèrent se plonger dans d’autres distractions comme consulter leur : 

  • boîte de messagerie, 
  • médias sociaux, 
  • téléphone, etc. 

La solution pour gérer cette difficulté de concentration est de savoir bien gérer ces distractions. Si vous cherchez vraiment à vous concentrer sur une tâche, vous devez mettre en place certaines habitudes pour maintenir éloignées les distractions qui vous viennent à l’esprit. Il s’agit de : 

  • supprimer de votre smartphone certaines applications et certains jeux, 
  • déconnecter l’internet si vous n’en avez pas besoin, 
  • noter les distractions qui vous traversent l’esprit, 
  • mettre en mode avion votre smartphone, 
  • bloquer les sites web amusants, 
  • opter pour des écouteurs antibruit, 
  • trouver un endroit calme.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Gestion du temps : 6 freins et 10 leviers pour bien gérer son temps

 

Ce qu’il faut retenir sur les causes de la procrastination

Plusieurs raisons poussent les gens à reporter ce qu’ils ont à faire. Toutefois, prendre cette situation comme un mode de vie peut fortement impacter votre productivité et, en particulier, votre bien-être. La procrastination est donc un phénomène complexe favorisé par : 

  • la peur de faire des erreurs, 
  • l’évitement ou la peur de l’inconnu, 
  • une faible estime de soi et 
  • la difficulté de rester concentré. 

La meilleure façon de surmonter une telle situation est de comprendre notre vulnérabilité face à ce phénomène. Ainsi, nous pourrons être en mesure d’adopter des stratégies efficaces pour le surmonter.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Gestion du Temps

Je vous aide à développer vos compétences en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement mon eBook

« 9 Techniques pour Maitriser Son Temps »