Comment rester productif grâce à la loi d’Illich ?

N'hésitez pas à partager cet article :

Depuis la nuit des temps, les gens cherchent à rester productifs le plus longtemps possible. Alors, ils développent des méthodes et des stratégies qui peuvent leur permettre d’avoir une certaine routine de travail. C’est ainsi qu’ils ont réussi à développer un certain nombre de méthodes de travail dans les entreprises. Et pour ceux qui désirent être de mieux en mieux organisés et productifs, ces méthodes ont permis d’améliorer leurs performances de façon considérable. C’est le cas, par exemple, de la loi d’Illich qui a pour principe de base, la productivité. 

En effet, d’après la loi d’Illich, il existe un pic de temps après lequel la productivité d’une personne peut sérieusement diminuer. Ce moment peut être un point noir voire même un désastre pour toute personne qui atteint ce pic d’improductivité. Lorsque vous atteignez ce niveau de productivité dite négative, ce sera une catastrophe de vouloir résister et de continuer à travailler dans ces conditions. Vous risqueriez de commettre beaucoup d’erreurs. 

Généralement, on se demande comment aborder de façon efficace sa journée de travail. Et pour ceux qui ont un calendrier journalier chargé avec une dizaine de choses à faire, cela devient un vrai casse-tête. Lorsque vous avez conscience que la journée pourrait être longue, il peut vous arriver de vous demander si vous n’allez pas commettre des erreurs comme par le passé. C’est justement parce que vous n’avez pas connaissance de l’existence d’une loi de travail capable de vous maintenir productif, quelle que soit votre activité.

Dans cet article, vous découvrirez comment rester productif grâce à ces 3 intervalles de temps de la loi d’Illich. 

Comment rester productif grâce à la loi d’Illich ?

 

Historique de la loi d’Illich

La loi d’Illich porte le nom de son créateur Ivan Illich (1926 – 2002), un prêtre et penseur autrichien. En effet, la loi d’Illich part du principe selon lequel l’homme peut devenir improductif à cause de l’exagération du nombre d’heures de travail. Et nous ne parlons pas seulement des longues heures que l’on passe à travailler dans nos entreprises. 

En effet, pour toute personne qui cherche à se surpasser, l’idée est bonne et est tout à fait normale. Par contre, lorsque vous atteignez la limite de votre degré de concentration, cela peut causer une contreperformance. Pourquoi ? La réponse est toute simple, vous n’avez pas appris à vous accorder une pause. 

Il est tout à fait normal et logique qu’un médecin accorde un attachement particulier à son métier. Toutefois, s’il se fatigue à un moment donné, mais continue d’exercer son métier, il peut commettre de graves erreurs. Et ces erreurs surviennent une fois le pic de productivité négative atteint. Pour cela, il doit simplement prendre une pause. 

C’est en 1980 qu’Ivan a créé cette loi en concluant que l’improductivité naît lorsque l’on dépasse une certaine limite du nombre d’heures de travail. C’est cette affirmation qui est à l’origine même de la loi d’Ivan. En d’autres termes, lorsque vous répartissez de façon anarchique les heures d’activités et les heures de repos, vous pouvez devenir moins productif. Car la performance au travail d’un individu ne va pas au-delà d’un certain nombre d’heures. 

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La méthode NERAC : 5 étapes pour mieux s’organiser et être efficace

Comment rester productif ?

Selon la loi d’Illich, vous devez répartir, de façon convenable, vos heures d’activités et vos heures d’inactivités ou de repos. Prenons l’exemple d’un rédacteur qui a la capacité de rédiger un article de 1000 mots en 4 heures. En effet, si un article de 1000 mots lui prend 4 heures, en 24 heures pourra-t-il produire 6 articles sans repos ? En arrivant certainement sur le 4e article, la rapidité avec laquelle il avait commencé ne sera plus la même.

Et finalement, il produira moins de 6 articles parce que sa production aura diminué avec le temps. Par contre, s’il s’était donné de temps de repos, il arriverait sans doute à être productif, voire hyper productif. Apprendre à avoir des moments de pauses peut donc devenir la clé de votre succès. Cela va beaucoup contribuer, non seulement à votre état de santé, mais aussi à augmenter votre productivité.

Voici quelques bienfaits de la pause au travail. Elle permet de :

  • trouver des idées innovatrices,
  • débloquer de façon rapide les situations qui semblent complexes,
  • développer une routine saine et bonne pour votre santé physique et mentale,
  • devenir plus efficace, etc.

Ivan Illich a donc percé le secret de la performance et de la productivité. Le manque de repos peut vous rendre moins performant. De plus, lorsque vous êtes d’un domaine qui demande beaucoup plus de discipline, vous aurez plus de mal à bien faire votre travail. Vous pourriez, par exemple, faire face à un certain nombre de problèmes à cause du manque de pause. Il peut s’agir notamment :

  • de la dépression,
  • du stress, 
  • du manque de motivation, etc. 

Pour rester productif, Illich a détecté des intervalles de temps nécessaire à observer. Ce sont des moments qui peuvent vous aider à lutter efficacement contre la fatigue.

 

3 intervalles de temps de la loi d’Illich 

 

1 – Effectuer 2 minutes efficaces avec cette loi

La loi d’Illich affirme qu’il est nécessaire que l’on prenne 2 minutes de repos ou de pauses toutes les 10 minutes. En effet, selon cette loi, pendant cette courte période, notre cerveau prend le temps d’acquérir des compétences. Vous avez donc la capacité de développer de nombreuses activités avec votre cerveau. Il s’agit de la facilité à :

  • vous souvenir de certains détails,
  • mieux réfléchir,
  • apprendre,
  • traiter de nouvelles informations, etc.

Avec ces 2 minutes de temps de pause, vous pouvez améliorer, de façon considérable, votre compétence cognitive. Cela vous amène à éviter de perdre de vue l’objectif et le but des tâches que vous accomplissez. Lorsque vous prenez 2 minutes de pauses toutes les 10 minutes, vous permettez à votre cerveau d’acquérir des raisonnements sains et efficaces. De plus, cela va améliorer votre performance de travail et augmenter votre aptitude d’attention. Vous pouvez également mieux vous concentrer sur votre tâche même s’il y a autour de vous des choses susceptibles de vous distraire. Ainsi, vous pourrez rester et demeurer efficace pendant toute la durée de votre occupation.

 

2 – Développer la technique de Pomodoro 

Effectuer une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes de temps d’activité est très efficace. En effet, cette loi d’Illich fait référence à une autre technique développée par Francesco Cirillo : la technique de Pomodoro. Comment fonctionne cette technique ?

La technique Pomodoro prévoit une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes. Elle permet d’augmenter votre efficacité et votre performance. Elle est surtout efficace pour ne pas vous fatiguer ou être distrait si vous devez accomplir des tâches à longueur de la journée. Pour réussir cette technique, vous devez :

  • faire, au prime abord, la liste complète de vos différentes tâches à accomplir, 
  • accomplir ensuite la première tâche sur un intervalle de temps de 25 minutes,
  • prendre une petite pause d’une durée de 5 minutes et ainsi de suite,
  • enfin, répéter ce cycle pour toutes vos différentes activités de la journée.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La méthode Pomodoro : pour atteindre vos objectifs efficacement

Cette technique est très efficace et elle peut vous permettre d’améliorer votre productivité, surtout lorsque votre journée de travail est très longue. Avec cette loi d’Ivan Illich, vous n’atteindrez pas le seuil d’improductivité de sitôt.

 

3 – S’habituer à la pause de 12 minutes 

La pause de 12 minutes en 12 minutes est une autre façade très performante de la loi d’Illich. En effet, selon cette loi il existe des tâches qui demandent une attention particulière et une certaine précision. Ces tâches peuvent être des tâches d’ingénierie ou des tâches dites ennuyeuses. 

Lorsque l’on considère ces différentes tâches, elles peuvent demander des efforts supplémentaires surtout en matière de concentration. Et à la moindre erreur, cela peut coûter des années de peines perdues et d’efforts gâchés. Pour cela, la loi d’Ivan nous recommande de faire des pauses de 12 minutes toutes les 12 minutes pour éviter des erreurs. 

Avec cette technique, vous pouvez vous améliorer en effectuant vos différentes tâches sans perdre en efficacité.

 

Ce qu’il faut savoir sur la loi d’Illich

La loi d’Illich est une loi basée sur le temps. En effet, elle suggère de courtes pauses pour ne pas atteindre un niveau où des erreurs peuvent nuire à notre productivité. L’application et l’adoption de ces différents moments de pause va conduire à un meilleur niveau de productivité.

Toutefois, c’est en essayant ces différentes pauses de temps que vous pourrez apprécier au mieux cette loi. Et ne vous inquiétez pas si au début cela ne marche pas comme vous voudriez. Ça finira par prendre avec la routine et la joie que vous sentirez après avoir remarqué votre performance.

Dans cet article, nous avons abordé la loi d’Illich en étudiant les 3 différents types de pauses. Il s’agit de :

  • effectuer 2 minutes efficaces avec cette loi,
  • développer la technique de Pomodoro,
  • s’habituer à la pause de 12 minutes.

 

Julien Godefroy

Julien Godefroy

Consultant Web en Gestion du Temps

Je vous aide à développer vos compétences en gestion du temps grâce à des articles, vidéos, ebooks, formations en ligne et coachings.


N'hésitez pas à partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement mon eBook

« 9 Techniques pour Maitriser Son Temps »